Le minitel c’est fini, Flash aussi… enfin presque !

Minitel et Flash mobileLe minitel à réellement tiré sa révérence la nuit du 30 juin 2012… Inventé il y a 30 ans (en 1982 pour être exact), le minitel qui était encore utilisé par plus de 400 000 internautes clients s’est éteint.
N’étant plus rentable, France Telecom a en effet décidé que la concurrence du web, du mobile et de leur modèle décentralisé ne lui permettait plus de garder cette objet « vintage » sur le marché.

Quel rapport avec Flash me direz-vous ? C’est pourtant évident : web et mobile ont sonné le glas du minitel et pour flash, c’est encore eux qui signe son arrêt…enfin presque.

Pour être précis, l’arrivée d’Android 4.1 a confirmé la disparition de flash player pour les nouveaux terminaux Google . A partir du 15 août Adobe arrêtera la distribution de Flash player sur Google Play et passé cette date, seuls les terminaux équipés d’Android 4.0 ou version antérieure, avec flash installé en usine pourront accéder au téléchargement du player sur Google play.

Comme pour le minitel, le marché a dicté sa loi et Flash sur mobile a obéi. Le bon coté des choses pour les développeurs : le choix entre applications web mobile et applications natives ne sera plus à l’ordre du jour !
A noter que Flash player est le plug-in installé au sein du navigateur pour afficher le contenu Flash sur les pages internet alors que AIR, qui permet de créer des applications à part entière, permet la création d’apps sur Android, Blackberry OS, IOS ou encore Windows mobile.

Flash player disparait donc, mais le développement mobile sous Flash (AIR en fait partie), lui, a de beaux jours devant lui.

— RIP 3615 ULLA —

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *